Expositions
Recherche
 
Fermer
Visites

 423101 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Galeries - Peinture : Eliane Hurtado
Eliane Hurtado(20 photos)

Eliane Hurtado "Sur le fil rouge de la créativité"

581.JPG

Artiste confirmée, Eliane Hurtado est avant tout une adepte de la couleur et de la musicalité des pigments une enchanteresse.

Depuis sa plus petite enfance Eliane Hurtado manifeste une vive attirance pour le dessin, car aussi loin que puissent remonter ses souvenirs, elle se revoit dessiner dans un espace restreint, où pour des raisons familiales liées à la guerre, elle ne pouvait pas jouer comme une enfant de son âge l’aurait aimé. Alors elle dessina, dessina et dessine toujours.

Plus tard elle s’orienta vers l’école des Beaux Arts et l’école d’Arts Décoratifs d’où elle en sortit diplômée. Prélude à une carrière de professeur d’arts plastiques et de restauratrice plus tardivement par amour de la transmission de notre patrimoine et histoire de l’art.

Aujourd’hui encore, très active, elle sauve bien des œuvres parfois en péril extrême !

Toutefois Eliane Hurtado ne se contenta pas de cette situation et alla régulièrement travailler dans divers ateliers et aujourd’hui encore pour le plaisir à la « Grand Chaumière », haut lieu de l’histoire de l’art.

Ce sera aussi l’apprentissage de l’architecture, de l’histoire de l’art et cours d’anatomie. Avec un tel parcours il est indéniable de se sentir un peu mieux armé pour avancer sur le fil tenu de la création. Les générations actuelles feraient bien d’y songer, hélas il semble qu’ils aient perdu le mode d’emploi. D’ailleurs les résultats alarmants en sont visibles.

Ainsi en parallèle à sa vie professionnelle, Eliane Hurtado, érige une œuvre personnelle qui évoluera d’un classicisme maîtrisé, vers un dessin libéré et un souffle d’expression plus personnalisé.

Eliane Hurtado a besoin de réfléchir ses œuvres, il lui faut du temps pour situer son travail dans l’espace, pour élaborer la composition, tisser son fil rouge, mais une fois le principe acquis, l’exécution est très rapide, presque spontanée, ne laissant que peu de place au repentir.

Notre amie évolue dans une sorte de créativité gestuelle.

L’idée qui murit longuement doit être rapidement fixée sur la toile.

La peinture évolue d’instinct, de manière presque innée.

Le point de départ d’une œuvre, peut être multiple, un poème, un air de musique, une émotion etc.

Eliane Hurtado se veut de plus en plus libre, aujourd’hui elle travaille ses compositions dans une sorte d’émulsion spontanée où la matière s’harmonise sous les effets du hasard corrigé.

Néanmoins notre artiste est une perfectionniste, sans doute une déformation professionnelle de son métier de restauratrice, où là, le droit à l’erreur et l’improvisation sont inexistants, voire proscrits.

Il n’est donc pas rare qu’elle se relève la nuit pour mettre une touche ou un point de fuite à l’œuvre en cours.

En fait elle vit au rythme de ses créations.

La poésie est partout présente dans ses œuvres, tant dans l’esprit que dans l’élaboration. Parmi quelques références je soulignerai un clin d’œil à José Maria de Heredia et son vol de gerfauts, Louis Ferdinand Céline avec son « Voyage au bout de la nuit » et aussi Ernest Hemingway si nous nous referons au roman «  Le vieil homme et la mer. »

Notre amie «  intuitiste » a le sens de la poésie et finalement elle se surprend à peindre ce que sans doute elle aurait aimé écrire.

Pour terminer mon petit périple «  hurtadien » il me semble bon de souligner également son appartenance au groupe des «  Peintres du Marais » et surtout son engagement au titre de secrétaire générale à l’Académie européenne des Arts.

Aujourd’hui Eliane Hurtado se trouve dans une nouvelle dynamique, nous pourrions même dire que désormais elle appartient à ce mouvement qui prend forme sous la férule des quelques professeurs universitaires franco-italiens, Bari, Cagliari, Paris- Sorbonne-Collège de France : « L’intuitisme. »

Chaque œuvre dite «  intuitiste, » porte l’empreinte d’une réflexion spontanée, intuitive qui pose ou soulève les questions informelles de l’existence.

Peut-on pour autant lui attribuer l’étiquette de peintre existentialiste ? Certainement pas, la beauté poétique en est bien trop sous-jacente.

Notre artiste placée par son zodiaque sous le signe du «  Taureau » est par nature de pur esprit libre, rageur et fonceur et surtout n’adhère à aucune chapelle ! Pas même celle du ciel Saint sulpicien ! Parfois cependant un mur peut ralentir son élan !

Autre aspect de son expression, certaines de ses œuvres revêtent un caractère singulier, juste à la charnière où le peintre se fait calligraphe, ce qui convient parfaitement à notre amie qui retrouve dans ce mode d’expression la liberté et la spontanéité créative par la maîtrise de sa gestuelle.

Il suffit simplement de regarder ses œuvres pour avoir pleinement conscience de son geste graphique dominé par sa belle expérience artistique.

Mais arrivé à ce stade les mots me semblent bien fades, il est je pense préférable de prendre le temps d’admirer son œuvres.

« Lorsque le noir d’encre

   Révèle le souffle du silence,

   La musique du calame

   Devient le plus beau

   Chant de l’Homme. »

Michel Bénard

Lauréat de L'Académie Française